vendredi 24 avril 2015

Retour vers le futur... Jambalaya à ma manière parce que ça va bientôt être le temps des copains et des jardins...

Il y a des plats que je peux manger tout seul... il y en a même certains que je suis prêt à défendre avec la hargne d'un pingouin venant de rencontrer un banc de sardine... et d'autres que je ne me vois pas manger tout seul.
Et en voyant que le temps commence à s'y prêter, je me suis demandé quel plat j'aimerais faire pour un déjeuner entre copains sur les marches du jardin, quel plat j'aurais envie de partager et pour le coup et pas du tout envie de manger en solo. Et en cherchant dans mes archives pour cette rubrique du vendredi je suis retombé sur mon jambalaya, sur ce plat qui est sans doute pour moi parmi les grands plats de partages, celui qui demandent donc de nombreuses assiettes et autant de copains !
Jambalaya à ma manière (ma version de celui proposé par Delicious)
Ingrédients : 6 hauts de cuisses de poulet (donc pas le pilon) – 3 tiges de céleri coupées en tronçons – 2 oignons hachés– 2 beaux piments doux verts coupés en cubes – 3 gousses d'ail écrasées – 2 belles branches d'origan frais (ou de l'origan séché) – 3 feuilles de laurier – 4 tiges de thym frais – du piment de Cayenne à votre goût (1/4 de càc) – 1càs ½ de paprika –450g de tomates cerise coupées en deux – 400g de saucisses de Montbéliard (de la saucisse fumée) coupées en tranches – 1càc de sucre en poudre - 400g de riz du long grain américain lavé– 75cl de bouillon de volaille – 1douzaine de gambas crues – ½ jus de citron vert – 1 petit bouquet de ciboules (ou quelques oignons nouveaux) – 2càs d'huile d'olive
Versez l'huile d'olive dans une grande cocotte à feu assez vif et faites-y dorer le poulet que vous aurez salé et poivré de tous les côtés. Commencez par le côté peau.
Retirez le poulet. Jetez le gras.
Mettez dans la cocotte un nouvelle 1càs d'huile d'olive, le céleri, les oignons et les piments et faites revenir à feu moyen pendant 5 minutes, le temps que le tout commence à prendre couleur et à devenir tendre.
Ajoutez l'ail, l'origan, le laurier, le thym, le paprika et le piment de Cayenne, remuez bien et laissez sur le feu 2 ou 3 minutes.
Ajoutez les deux tiers des tomates cerise, les saucisses et le sucre en poudre, remuez bien et laissez sur le feu 2 ou 3 minutes.
Ajoutez le riz et le bouillon de volaille, remettez le poulet, mélangez et faites cuire le riz à couvert et à petits bouillons.
Quand le riz est presque à point ajoutez les gambas et les tomates cerise restantes, remuez et laissez terminer la cuisson du riz.
Au moment de servir versez le jus de citron et parsemez les ciboules par dessus.
Après copains et soleil !
Mais pourquoi, bon y'a plus qu'à trouver le soleil finalement... est-ce que je vous raconte ça...

mercredi 22 avril 2015

Et si j'avais une nouvelle obsession compulsive ? Le bubble tea ! Bubble tea très abricot !

Y'a pas quelque part en moi sommeille tranquillement un compulsif obsessionnel… Bon il y a aussi quelque part par là un ours assez mal léché, un pingouin qui frétille du croupion au moindre jour de froid et quelques autres drôles d'animaux qui dorment ou se réveillent au fil du temps comme donc ce compulsif obsessionnel !

Et c'est lui qui fait que régulièrement il y a certaines recettes que je recommence, recommence, recommence… Pas forcément des recettes difficiles d'ailleurs, ce sont souvent des préparations toutes simples, le riz cantonnais, les boulettes de viande, le riz au lait… des trucs qui paraissent évidents… qui paraissent. Mais ce qui paraît…
Le problème c'est que pour ces préparations-là je n'ai pas encore trouvé cette recette que tu goûtes et regoûtes avant de te poser devant et affirmer, enfin la v'là cette fois, je la tiens ! J'ai LA recette, l'ultime, la définitive, l'incontournable ! Il me reste toujours un p'tit goût de et si je rajoutais un peu d'ça ou un peu d'ci qui me conduit invariablement à la faire et la refaire.
Et le bubble tea risque de devenir ma prochaine obsession en attendant qu'un jour je trouve… enfin ça n'est pas pour demain.
Et ça m'arrange peut-être aussi parce que c'est ma boisson du moment et que si je n'ai plus aucune raison de la refaire, comblé que je serais par une recette…
Je me demande s'il n'y aurait pas aussi un compliqué lunatique qui dort aussi par là…
Bubble tea très abricot !
Ingrédients pour deux thés : 1 ou 2càs de thé noir de préférence thaïlandais – 1 tasse (25cl) de billes de tapioca pour bubble tea - 120g de sucre en poudre – 4 beaux abricots secs –5cl de lait concentré non sucré – 5cl de lait - des glaçons
Préparez 45cl de thé noir bien corsé et mettez-y à tremper les abricots. Laissez gonfler les abricots pendant au moins deux heures, le mieux c'est de préparer les abricots la veille et de les laissez se gorger de thé toute la nuit.
Faites bouillir un litre d'eau et jetez-y vos billes de tapioca (boba), mélangez bien et faites cuire une vingtaine de minutes pour les miennes mais vérifiez le temps sur l'emballage. Laissez-les ensuite tranquillement reposer 5 minutes de plus hors du feu.
Portez à ébullition 12cl d'eau et ajoutez 90g de sucre en poudre, remuez jusqu'à ce que le sucre soit bien dissout.
Quand les perles de tapioca sont prêtes, versez-les dans une passoire puis rincez-les à l'eau froide.
Versez les perles de tapioca et le sirop dans un grand bol.
Versez le thé, les abricots et les 30g de sucre restant (vous pouvez aussi oublier le sucre pour une boisson plus rafraîchissante et moins… sucrée) dans mixer et mixez finement, insistez bien, vous devez obtenir un jus bien onctueux et lisse.
Mélangez les deux laits.
Vous pouvez maintenant préparer votre bubble tea.
Versez dans chaque verre 3càs de perles avec du sirop, ajoutez le thé à l'abricot, une poignée de glaçons et terminez avec du lait à votre goût… après une grosse paille et vous pourrez pousser comme toujours le cri du buveur de bubble tea… booooobaaaaa !!!


Mais pourquoi, bon et avec du thé chai ça doit pas être mal non plus… est-ce que je vous raconte ça…

mardi 21 avril 2015

J'aime la bouffe quand on n'arrive pas à la dévorer en gardant toute sa dignité... Beignets tout croustillants au chocolat dedans...

Vous avez déjà essayé de manger avec plaisir, c'est-à-dire à pleine main, un de ces burgers juteux, généreux, ensaucé en diable comme on les trouve par exemple à mon PNY préféré ? Vous avez déjà essayé de garder en même temps toute votre dignité, la commissure des lèvres vierge de toute sauce et les doigts aussi propres qu'une lady à l'heure du thé, vous avez essayé ?
Et ben moi je n'essaye même plus et si ça coule c'est que ça doit et puis sinon pourquoi on aurait inventé la serviette d'abord ? Et il y en a plein d'autres comme ça des choses qui se bouffent et qui rendent la dignité difficile.
Les glaces avec plusieurs boules, les ribs grillés dégoulinant de sauce qui résisteront aux fourchettes et aux couteaux les plus experts, que seules les dents videront de leur viande, ceux-là et tant d'autres...
Et parmi ceux-là il y a un de mes plaisirs préférés, les beignets fraîchement passé à la friture et roulés dans le sucre, ce sucre qui va immanquablement se coller à vos doigts et à vos lèvres. Des beignets auxquels je n'ai pas résisté aujourd'hui, juste pour le plaisir de voir ma tribu avec des lèvres ensucrés et tout étonnés de finir enchocolaté... parce que forcément le chocolat dedans je n'avais rien dit...
Beignets tout croustillants au chocolat dedans...
Ingrédients : 12cl de lait - 60 grammes de sucre en poudre - 20 grammes de beurre – 330g de farine - 1 pincée de sel – 6gr de levure de boulanger déshydratée - 1 œuf – du chocolat au lait - du sucre en poudre 
Faites fondre le beurre dans un bol au micro-onde. Ajoutez le lait et l'œuf et battez rapidement le tout.
Dans le bol de votre batteur équipé avec la pale (vous pouvez aussi réaliser la recette sans batteur) versez la farine, le sucre et la levure. Ajoutez le liquide mélangé et faites tourner jusqu'à ce que la pâte se forme. Continuez ensuite de faire tourner pendant 3 minutes en décollant la pâte de temps en temps.
Videz ensuite la pâte sur une table bien farinée, faites une boule grossière et glissez-la dans un saladier, couvrez du fameux torchon propre (et dire que j'ai oublié une fois...) et oubliez pendant une bonne heure.
Séparez votre pâte en boules d'environ 30g. 
Ecrasez la première boule, déposez un carré de chocolat au centre et refermez la pâte par dessus en insistant bien sinon le beignet va se défaire. Déposez votre beignet le fermeture vers le bas sur une plaque couverte d'une feuille de cuisson. Recommencez autant de fois que nécessaire, autant dire plus d'une vingtaine de fois...
Oubliez vos beignets sur la plaque pendant 1 nouvelle heure avec forcément le torchon propre sur la tête.
Faites ensuite frire vos beignets dans un bain d'huile à 160° le temps qu'ils soient bien dorés, environ 5 minutes. Quand vous déposez un beignet dans l'huile déposez-le la fermeture vers le haut et quand il remontrera à la surface commencez alors seulement à le faire rouler dans l'huile pour qu'il n'explose pas.
Une fois frit égouttez puis roulez dans le sucre en poudre et là mangez sans attendre !
Mais pourquoi, je suis sûr que j'oublie plein de trucs qu'on ne peut pas manger dignement... est-ce que je vous raconte ça...

dimanche 19 avril 2015

Les fraises sont de retour on va pouvoir hésiter entre fromage et dessert à moins de prendre les deux en même temps !

Quand on me demande si je suis plus salé ou sucré souvent j'en étonne plus d'un en répondant sans la moindre hésitation… salé !
En général après ma réponse j'ai droit à un heu… suivi d'un ben c'est heureux parce que sinon qu'est-ce que ça serait sur ton blog où y'a déjà un chouille de sucré ! un chouille et un peu plus ! Et là moi je précise, certes j'suis salé mais j'adore me tourner et me retourner la spatule dans le sucré…

Ça peut paraître contradictoire mais au final ce que j'aime vraiment de vraiment avec le sucré c'est bien surtout et d'abord le préparer. En même temps en aimant surtout cuisiner mes petites bombes caloriques, je n'ai pas toujours le dessert raisonnable, ça m'arrange, je laisse les laisse exploser sur les hanches des autres... De toute manière moi j'ai déjà assez de mal à porter les p'tites valises d'amour que je dois au salé…
Heureusement certains jours comme aujourd'hui, je n'ai pas à me demander ce que je préfère parce que le sucré vient se confronter au salé dans un plat où les fraises, la feta et l'huile d'olive se mettent à discuter ensemble et m'évitent d'avoir à choisir entre fromage et dessert !
Fraises entre fromage et dessert…
Ingrédients : 125g de fraises – 30g de sucre glace – 1càs de jus de citron - 90g de crème liquide entière – 1càs de mascarpone – 45g de sucre en poudre – 1càs d'huile d'olive – 1yaourt à la grecque – 90g de feta – 1 vingtaine de petites feuilles de menthe et autant de thym citron –
Lavez et séchez les fraises. Coupez-les en morceaux, en tranches, en deux ou en quatre selon leur taille. Mettez-les dans un saladier, ajoutez le sucre glace et le jus de citron et mélangez.
Versez dans un saladier la crème liquide, le mascarpone et le sucre en poudre et fouettez le tout jusqu'à obtenir une chantilly bien ferme. Ajoutez le yaourt et mélangez délicatement avec une maryse ou une spatule. Ajoutez l'huile d'olive et mélangez tout aussi délicatement.
Coupez la feta en petits cubes.
Montez maintenant votre plat entre fromage et dessert. Mettez la crème au fond d'une assiette en l'étalant gentiment. Déposez par dessus les fraises égouttées. Parsemez les feuilles de menthe et le thym. Terminez en arrosant le tout d'un léger filet d'huile d'olive.

Mais pourquoi, tiens d'ailleurs ça fait longtemps que je ne suis pas monté la mousse moi… est-ce que je vous raconte ça…

samedi 18 avril 2015

Comme le printemps n'est pas reparti deux recettes pour accompagner l'soleil au menu !

Généralement quand je parle de soleil et que je remarque son arrivée, il ne tarde pas à me pleuvoir des vaches sur la tête. Du coup je ne parle souvent de météo que par mauvais temps en espérant qu'à ce moment-là la tendance va aussi s'inverser. Et forcément pas d'bol, comme de bien entendu il ne se passe rien et je continue à débattre en me faisant sauvagement bâcher sans que le soleil n'apparaisse le moins du monde...

Mais comme hier j'ai annoncé l'printemps et que le bougre continue à s'accrocher au ciel, je me suis dit qu'aujourd'hui je pourrais terminer cette série de recettes réalisées pour les fromages de brebis, avec cette fois Croque&Burger et Salakis, en espérant que ça dure quand même un peu !
Hamburger à l'agneau, au concombre, au yaourt et au Croque&Burger
Ingrédients : 480g d’agneau haché - 4 pains à burger - 8 tranches de Croque&Burger (tranches de fromage à fondre) - 1/4 de concombre - 2 gousses d’ail - 1 petit bouquet de menthe - 1 yaourt brassé - 1 poignée de roquette - 2càs d’huile d’olive - sel, poivre
Préparez d’abord la sauce en mélangeant le yaourt, 1 càs d’huile d’olive, sel et poivre à votre goût.
Faites dorer l’intérieur des pains sous un grill.
Coupez le concombre en quatre dans la longueur puis en tranches d'environ ½ cm.
Répartissez la roquette, le concombre et quelques feuilles de menthe sur le pain puis arrosez de sauce généreusement.
Pressez l’ail, émincez une vingtaine de feuilles de menthe finement, salez, poivrez et incorporez à la viande en malaxant. Formez alors des palets de viande.
Faites chauffer 1càs d’huile d’olive dans une poêle à feu vif et cuisez la viande à votre goût.
Posez les palets de viande sur une grille, déposez deux tranches de fromage sur chacun d’eux et passez sous un grill brûlant pour dorer et faire fondre. Posez sur les pains préparés, décorez éventuellement de quelques feuilles de menthe et refermez le hamburger.
Tarte croustillante Salakis et courgettes
Ingrédients: 200g de Salakis - 5 feuilles de brick - 2 petites courgettes - 5 œufs - 1/2càc de zeste de citron râpé finement - 12 feuilles de menthe - 2càs d’huile d’olive - 30g de parmesan râpé (facultatif) – sel et poivre
Préchauffez le four à 170°.
Huilez légèrement au pinceau les feuilles de brick, superposez-les et déposez-les au fond d’un plat rond de 24cm de diamètre. Coupez les courgettes en quatre dans la longueur puis en tranches d’environ 1/2cm. Faites chauffer 1càs d’huile dans une poêle et dorez légèrement les courgettes.
Coupez le Salakis en tranches d’environ 1cm, réservez une tranche, coupez les autres en cubes. Puis écrasez la moitié de ces cubes grossièrement à la fourchette.
Émincez finement les feuilles de menthe.
Fouettez les œufs dans un saladier, ajoutez-leur le Salakis en cubes écrasés, le parmesan râpé, le zeste de citron, les feuilles de menthe et les courgettes. Poivrez et mélangez le tout.
Versez la préparation dans le plat sur les feuilles de brick et enfournez pour une trentaine de minutes. Vérifiez alors la cuisson et n'hésitez pas à ajouter quelques minutes si nécessaire.
Au moment de servir, émiettez le Salakis réservé sur le plat encore chaud ainsi qu’éventuellement quelques feuilles de menthe.

Mais pourquoi, allez c'est trop tentant... j'veux du sooooleil !!! est-ce que je vous raconte ça...

vendredi 17 avril 2015

Le printemps est arrivé la jolie saison ! Trois recettes à provoquer le soleil au menu !

Quand le changement de saison s'approche et que le printemps ensoleillé pointe vraiment son nez, je me demande toujours si mes assiettes changent pour provoquer le soleil ou si c'est le soleil qui provoque le changement… La vielle histoire de l'œuf et la poule en quelque sorte.
Quoi qu'il en soit invariablement il y a un moment où ce qu'il y a dedans change, où les aliments se prennent un coup de guilleret et où les couleurs se mettent à exploser !
Et en regardant cette série de recettes réalisées pour les fromages de brebis, avec Salakis et Grillis je me suis dis que j'avais sans doute une sacrée envie de soleil à ce moment là…
Quinoa aux petits légumes et Grillis
Ingrédients : 150g de quinoa, 8 cœurs d'artichauts, une douzaine de tomates cerise, 150g de haricots blancs en boîte, 4 tiges de basilic, 1 càs de câpres, 1/2càc de zeste de citron râpé, 360g de Grillis, 2càs d’huile d’olive, sel, poivre
Cuisez le quinoa en suivant les indications portées sur le paquet et l’égouttez-le.
Dans une poêle à feu vif chauffez 1càs d’huile d’olive et faites revenir 2 minutes les tomates cerise coupées en deux. Ajoutez les cœurs d’artichauts coupés en quatre et les haricots blancs, mélangez et laissez 2 minutes. Ajoutez alors les câpres, le zeste de citron et les feuilles de basilic, mélangez et laissez 2 minutes de plus. Réservez au chaud dans le plat de service.
Coupez le Grillis en tranches d’un cm. Dans une poêle antiadhésive, faites chauffer 1càs d’huile d’olive à feu vif et faites joliment dorer les tranches de Grillis. Répartissez-les sur le plat.
Vous pouvez aussi utiliser un grill pour dorer le Grillis, n'utilisez pas d'huile dans ce cas.
Ajoutez éventuellement quelques feuilles de basilic pour décorer.
Papillons au pesto de roquette
Ingrédients : 250g de Farfalle, 200g de Salakis, 1 yaourt brassé, sel, poivre,
Pour le pesto de roquette : 30g de roquette, 6cl d’huile d'olive, 3càs de pignons, 1 gousse d’ail
Mixez rapidement la roquette, les pignons et l’ail, puis continuez de mixer tout en ajoutant l’huile jusqu’à obtenir la pâte de pesto. N'insistez pas trop un pesto ce n'est jamais complètement lisse.
Cuisez les pâtes suivant les indications portées sur le paquet et égouttez-les rapidement.
Coupez le Salakis en petits cubes et mélangez-le au yaourt dans un bol, puis faites tiédir 10 ou 20 secondes au micro-ondes. Faites vraiment à peine tiédir le yaourt sinon il risque de tourner de l'œil et l'eau et le laitage de se séparer.
Versez les pâtes dans un plat, assaisonnez-les de pesto à votre goût en mélangeant bien puis arrosez-les de sauce au Salakis. Servez de suite.
Légumes et Grillis grillés au pesto
Ingrédients : 2 courgettes, 4 petits poivrons, 6 tomates cerise, 1 aubergine, 4 tiges de basilic, 2càs de pesto, 2càs d’huile d’olive, 180g de Grillis, sel, poivre
Coupez  les tomates et les poivrons en 2, le Grillis en tranches d’un cm, les courgettes et les aubergines en lanières d’1/2 cm. Badigeonnez au pinceau les courgettes et les aubergines d’huile d’olive.
Passez tous les légumes et le Grillis au grill pour les faire joliment dorer.
Répartissez-les au fur et à mesure dans un plat couvert d’une feuille d’aluminium pour les maintenir au chaud.
Enfin assaisonnez de pesto à votre goût et de feuilles de basilic.
Mais pourquoi, bon et si je me mettais à chanter, j'veux du soleil… non moi chanter c'est pas une bonne idée… est-ce que je vous raconte ça…

mercredi 15 avril 2015

L'Angleterre, Trish Deseine, Marks & Spencer et l'Eton mess fraises framboises et lemon curd... Qu'est-ce que je vais bien pouvoir vous raconter...

Depuis que je tiens ce blog, en gros bientôt dix ans, p... dix ans.... donc depuis que je le tiens forcément j'ai mis pas mal de moi et de mes goûts dedans. 
Du coup il y a des sujets qui ne passionne qu'un peu, comme on dit en effeuillant la marguerite, qui sont passés une fois rapidement dans ma cuisine. Et puis il y en a d'autres qui serait plutôt entre passionnément et à la folie qui eux passent et repassent par ici plus souvent, beaucoup plus souvent !
Et parmi ceux-là si je devais compter ceux qui parlent de l'Angleterre, ma jeunesse débridée, ses pubs et sa cuisine, de Trish Deseine, une des cuisinières qui est directement branchée sur mon appétit, Marks & Spencer, le magasin qui a été souvent presque ma deuxième maison et l'Eton mess un des desserts préférés de Marie... et ben ça fait tout de même une sacrée tripotée d'articles !
Et quand tous ces sujets sont réunis à l'occasion de la sortie du dernier livre de Trish Desein Ma petite épicerie anglaise chez Hachette Cuisine en partenariat avec Marks & Spencer, forcément je me demande ce que je vais bien pouvoir encore vous raconter !
Alors je vais juste vous dire que cette épicerie-là va vous permettre un joli panorama des produits emblématiques de la cuisine britannique, un autre des recettes classiques de cette cuisine, bien sûr mises à la sauce Trish Deseine et en image par sa complice habituelle Deidre Rooney et vous proposer ce fameux dessert inventé du côté de Eton et auquel Marie n'a jamais su résister... et juste ajouter Enjoy !
Eton mess fraises framboises et lemon curd
Ingrédients : 250g de fraises – 125g de framboises – 2càs de mascarpone – 20cl de crème fraîche liquide entière – 2càs de sucre glace – 6 petites meringues – 1 ou 2càs de lemon curd – 1 joli trait de citron vert – 1 douzaine de feuilles de menthe
Mélangez dans un saladier le mascarpone, la crème fraîche et le sucre glace et fouettez le tout jusqu'à obtenir une jolie chantilly bien ferme.
Lavez et séchez les fraises. Prenez-en 5 ou 6 belles et autant de framboises et mixez jusqu'à obtenir une jolie pulpe. Coupez les fraises restantes en deux ou en quatre selon leur taille.
Mélangez le lemon curd et le citron vert
Vous pouvez maintenant montez votre Eton mess sur une assiette ou en verrine, en bol ou comme vous voulez ! En tout cas commencez par la pulpe, ensuite la crème mélangée à une partie des meringues, les fruits, de la meringue, encore un peu de pulpe, du lemon curd et des feuilles de menthe... en fait le tout c'est de se faire plaisir ! Et après de manger sans attendre parce qu'un Eton mess ça n'attend pas.
Mais pourquoi, bon qu'est-ce que je vais bien pouvoir préparer avec mes pickles d'oignons moi... est-ce que je vous raconte ça...

mardi 14 avril 2015

SOS Cookies et si les cookies vivaient dans des bocaux… Vous venez vous remplir le bocal avec moi ?

Depuis toujours j'ai trouvé réjouissant d'arriver chez des amis ou de la famille avec quelque chose de préparé avec ses petites mains et de tendre ce petit quelque chose avec un sourire heureux qui indique tout le plaisir qu'on a pris en réalisant ces p'tites choses.


Bon forcément le p'tit pâte en croûte, le bouquet du jardin ou le "marque ta page" fait avec ses petites mains penche quelque fois un peu d'la gueule, n'est pas très sûr dans les proportions et les quantités, on est souvent loin de la perfection du tout fait, tout propre, tout carré… mais le plaisir d'offrir est tellement…
Du coup quand on m'a proposé d'animer un p'tit atelier convivial pour l'ouverture d'un magasin Ixina City, un magasin où naissent les cuisines, je me suis dit que ça serait aussi une bonne idée de vous faire repartir avec vos cookies en boîte, nous ne préparerons pas que ça d'ailleurs, nous ferons aussi des petits feuilletés pour l'apéritif et…  d'autres petites choses… Et d'en profiter pour découvrir ce nouveau type de magasin particulièrement dédié aux volumes urbains en vous proposant ainsi des cuisines malines et fonctionnelles, des cuisines à l'image de vos besoins.
Si vous avez donc envie de vous joindre à nous, inscrivez-vous en envoyant un p'tit mail là : defis.ixinaparis17@gmail.com il reste encore quelques places… L'atelier se déroule après-demain, jeudi 16 avril, de 19 à 20h et de 20 à 21h au magasin Ixina  183 boulevard Pereire dans le 17e arrondissement parisien et le cours est bien entendu gratuit.
Et en attendant de vous retrouver à cette occasion, voilà une des petites recettes que nous allons préparer à cette occasion.
SOS cookies très chocolat
Ingrédients :
Pour préparer un bocal (prenez un bocal de 0,75l) : 180g de farine à levure incorporée – 75g de vergeoise – 50g de sucre en poudre – 120g de chocolat au lait en pistoles (vous pouvez aussi utiliser une tablette)
Pour faire les cookies avec le bocal : 1 œuf – 120g de beurre
Mettez les ingrédients dans cet ordre dans le bocal, farine, vergeoise, sucre en poudre et chocolat.
Pour une douzaine de cookies, versez le contenu du bocal dans un grand saladier et ajoutez 1œuf  battu et 120 g de beurre demi-sel mou.
Mélangez à l'aide d'une spatule jusqu'à obtenir une pâte, n'insistez pas. Faites un boudin avec cette pâte, enroulez-la dans du film alimentaire et mettez au frais une trentaine de minutes.
Formez des boules de pâte, j'en ai fait de deux tailles, des petites de 30g et des grosses de 60g puis déposez-les sur des plaques recouvertes de papier cuisson.
Enfournez alors dans un four préchauffé à 180° pendant une douzaine de minutes pour les petites boules et une quinzaine pour les grosses.
Le bord des cookies doit être doré et les cookies encore souples. Déposez-les délicatement sur une grille puis laissez refroidir.
Merci à Pascale pour la recette qui m'a largement inspiré ces cookies très chocolat !

Mais pourquoi, bon et qu'est-ce qu'on pourrait mettre d'autre en bocal ? est-ce que je vous raconte ça…