vendredi 4 septembre 2015

Dix idées recettes pour voir la cuisine de la rentrée en multicolore ! Parce que c'est encore l'été bordel !

Y'a pas j'arrive pas à me faire à l'idée de l'automne qui arrive, peut-être parce que cet été je n'ai pas eu ma dose de bermudas à fleurs et de chemises hawaïennes... Des fois je me dis que mes goûts vestimentaires... Enfin quoi qu'il en soit j'ai des envies de couleurs !
Et comme je suis un monomaniaque qui  ne s'ignore pas, quand j'ai envie d'un truc, j'en ai envie partout, tout l'temps, partout et forcément en cuisine. Du coup je me suis dit que je n'étais pas le seul et que c'était peut-être l'occasion de mettre mon article du jour en multicolore pour voir si vous aussi vous avez des envies de ce côté-là !
Voilà dix recettes tout droit extraites de mes archives que vous pourrez retrouver comme toujours en cliquant simplement sur les photos.
    
Mais pourquoi, tiens d'ailleurs string à fleurs ou hawaïen pour mes plages de l'année prochaine... est-ce que je vous raconte ça...

jeudi 3 septembre 2015

Comme il me restait un peu d'envie de chocolat... Capuccino mousse au chococafé !

Un jour il faudra inventer les chocolatovores anonymes et comme ça je pourrai enfin avouer mes rimes enchocolatées... Bonjour je m'appelle Dorian, je suis chocolatovore ! La nuit je me lève pendant que toute la maisonnée dort pour me livrer à mon vice, je traque le chocolat à mains nues puis je le dévore tout cru ! Et peut-être que comme ça j'arriverai à réprimer mes pulsions dévoreuses...
Bon en même temps en le disant je me dis déjà que comme faute à moitié pardonnée, si j'avoue à chaque fois, je dois pouvoir survivre au poids d'une demi faute...

Et comme il me restait un peu de mousse au fond du saladier je me suis que ça serait dommage...
Capuccino mousse au chococafé !
Pour la mousse : 250g de chocolat noir – 4 jaunes d'œufs – 6 blancs d'œufs – 60g de beurre – 60g de sucre en poudre – ½ càc de café lyophilisé
Pour la chantilly au café : 20cl de crème fraîche liquide – 30g de sucre glace – 2càc de café lyophilisé – 2 càc de sucre en poudre – 2càc d'eau
Mettez le chocolat noir cassé en morceaux dans un bol et faites fondre le tout gentiment au bain-marie ou au micro-ondes. Ajoutez le beurre en petits bouts et mélangez bien puis laissez tiédir quelques minutes, juste le temps de monter les blancs c'est assez.
Montez les blancs en neige bien ferme puis ajoutez le sucre en pluie tout en continuant de fouetter.
Ajoutez les jaunes et le café lyophilisé avec le chocolat et le beurre. Mélangez très rapidement sans insister, vous allez obtenir une jolie crème bien brillante. Si le mélange apparait un peu grumeleux pas de panique vous pouvez encore rattraper tout ça avec les blancs.
Ajoutez un tiers des blancs et fouettez le tout.
Versez ce mélange sur le reste des blancs et avec une maryse et incorporez très délicatement les blancs dans le chocolat. Si vous cassez les blancs pas de mousse !
Répartissez votre mousse dans des tasses et laissez reposer jusqu'au lendemain si possible ou au moins une bonne paire d'heures.
Une fois que les mousses sont prises, occupez-vous de la crème.
Fouettez la crème en chantilly assez ferme puis ajoutez le sucre glace en pluie tout en continuant de battre et terminez de fouetter jusqu'à ce que la chantilly soit vraiment bien ferme.
Versez dans un petit bol le café lyophilisé, le sucre en poudre et l'eau et fouettez le tout jusqu'à ce que ça commence à mousser.
Versez ce mélange sur la crème chantilly, mélangez à peine puis mettez dans une poche à douille et couvrez-en généreusement les mousse. Vous pouvez bien sûr oublier la poche à douille et déposer simplement la chantilly avec une cuillère mais c'est tellement plus joli à la poche... S'il vous reste un peu de mousse de café dans le bol vous pouvez la faire tomber sur la crème. Après n'attendez pas trop, les vautours affamés vont vite arriver !
Mais pourquoi, bon cette fois juré craché c'est promis le chocolat c'est fini... enfin... est-ce que je vous raconte ça...

mercredi 2 septembre 2015

Un Flo de bonnes choses m'entraîne vers la réconfort'food et le chocolat est déjà de retour ! Mousse au chocolat ensoleillée réconfortante et revigorante !

Ça fait des années et des années... enfin les dinosaures ne couraient plus par ici depuis longtemps quand même... ça fait donc un moment que je passe par chez Flo, sur Un Flo de bonnes choses, pour ramasser ses recettes gourmandes.
J'aime la cuisine de Flo parce qu'elle a pratiquement tout ce que je cherche en cuisine, de la fraîcheur, pas de complications inutiles et cette petite touche personnelle qui fait que les recettes de Flo ne sont pas tout à fait comme les autres, sa touche à elle quoi !
Du coup quand j'ai vu qu'elle organisait la nouvelle édition de la Bataille Food la 26e du nom , la nouvelle édition de ce petit jeu sans enjeu que Jenna a lancée sur son Bistro de Jenna il y a maintenant quelque temps, donc quand j'ai vu ça et que le thème de cette édition était le Confort Food mon sang partiellement enchocolaté n'a fait qu'un tour... et voilà donc le chocolat de retour par ici avec une mousse onctueuse, aussi réconfortante que revigorante !
Mousse au chocolat ensoleillée réconfortante et revigorante !
Ingrédients :
Pour la mousse : 250g de chocolat noir – 4 jaunes d'œufs – 6 blancs d'œufs – 60g de beurre – 60g de sucre en poudre
Pour le soleil : 1 nectarine blanche ou jaune – 1càs de miel liquide - ¼ de càc de gingembre frais finement râpé (ou plus si vous voulez, mais comme ça c'est déjà bien !) - 5cl d'eau
Mettez le chocolat noir cassé en morceaux dans un bol et faites fondre le tout gentiment au bain-marie ou au micro-ondes. Ajoutez le beurre en petits bouts et mélangez bien le tout puis laissez tiédir quelques minutes, juste le temps de monter les blancs c'est assez.
Montez les blancs en neige bien ferme puis ajoutez le sucre en pluie tout en continuant de fouetter.
Mélangez les jaunes avec le chocolat et le beurre. Mélangez très rapidement sans insister, vous allez obtenir une jolie crème bien brillante.
Ajoutez un tiers des blancs et fouettez le tout.
Versez ce mélange sur le reste des blancs et avec une maryse incorporez très délicatement les blancs dans le chocolat. Si vous cassez les blancs pas de mousse !
Répartissez votre mousse dans des verrines. Et là, patience, une mousse ça se mérite, laissez prendre au frais pendant au moins deux heures et encore mieux jusqu'au lendemain.
Une fois que les mousses sont prises occupez-vous de l'ensoleiller...
Coupez les nectarines en cubes, pas la peine de les éplucher, lavez-les juste.
Mettez les cubes dans une casserole, ajoutez le miel, le gingembre et l'eau et mettez le tout à feu moyen. Là, il suffit d'attendre que l'eau soit complètement évaporée, ça a duré une petite dizaine de minutes chez moi, mais je vous conseille surtout de surveiller parce qu'une fois qu'il n'y a plus d'eau ça brûle assez vite !
Ensuite mixez bien bien, il ne faut plus qu'il reste de morceaux, laissez complètement refroidir puis versez sur les mousses et là vous pouvez déguster...
Et si vous manquez de réconfort voilà la liste de tous les participants à cette éditions...
Un Flo de bonnes choses, Jenna – Le Bistro de Jenna, Des recettes à gogo, Les petites marmites de Mika, Elo dans la farine, Casseroles et claviers, Envie d’une recette, Evin sur son nuage, Rosenoisettes, le blog de Cata, Pourquoi pas …. ??, Carnet de route, Handmade by Anna, Cultureuse, By acb 4 you, Milicook, Gourmandiseries, La Femme à Tête de Chou, Afternoon Tea, Mademoiselle Cuisine, Nicolas Le Cuisinier, Grain de sel et Gourmandise,  Une Faim de Loup, And so we cook, Musée Gourmand, Mélina et Chocolat, My Licious Secrets, Cocodelices, Douceurs Maison, Cooking & Bon Appétit, Cuisine 2 Soeurs, J’avoue j’en ai bavé, Keskonmangemaman?, MG’COOKING, Marmotte cuisine !, Petite Cuillère et Charentaises, Brunch et Délices, Emilie Secret Garden, Cékikilafée, MissElka, Cosi le blog, Gobelet Acidulé, La Cuisine de Lillie, Les filles, à table !, Paruline en cuisine, pause-nature, Les Gralettes, Sandra / Cuisine Addict, Je cuisine donc je suis, Gourmandise personnelle, Graine de faim kely, Novice en cuisine, douceurs maison, la cuisine de djack, une French girl cuisine, Mon Bonheur Gourmand, Lameilleurerecette, My French Bakery, Cékililafé, Karibo Sakafo !, Les Bonnes Petites Recettes de Lagrandepages, La Médecine Passe Par La Cuisine,  Kweezine, La cuisine des p’tites douceurs, The Flying Flour, Atelier de Brigitte, AmandeBasilicQui aime cuisiner aime manger, Dans la cuisine de Djanisse, Cuisine Sans Gluten et Sans Lactose, Miam Miam & Yum, Bon et Fait-maison, Une petite Faim, Une cuisine pour Voozenoo, Le Mélange des Sens, Hannah/ A Fleur d’Oranger, Comme une envie de …, Popote et Nature, Mel en cuisine, Devorez-moi, Les Délices pour mes amours, A la table d’Aïda, Un week-end, une recette, Cook A Life! by Maeva, l’Atelier de Steph et Lolie, Cyrielle Gourmandise, Dorian cuisine.com, Fais moi croquer, La danse des casseroles


Mais pourquoi, bon bon le chocolat c'est vraiment fini... quoi que... est-ce que je vous raconte ça...

mardi 1 septembre 2015

Mon cœur pour une tomate... Salade de cœur de bœuf aux nectarines parce que c'est toujours l'été bordel !

Décidément les tomates cœur de bœuf d'Arnaud me font toujours le même effet, j'aime tellement ces tomates-là que des fois j'hésite à les préparer pour pouvoir les regarder encore un jour de plus, posées, offertes dans leur assiette, juste là à m'attendre... j'en frisonne ! 
Mais bon quand faut y aller et ben faut comme disait l'autre ! Et du coup comme quelques jolies nectarines traînaient dans mon compotier et qu'il faut vite vite en profiter avant qu'elles disparaissent elles aussi des étals, il n'en fallait pas plus pour qu'une furieuse envie de salade me prenne, une salade encore aux couleurs de l'été !
Salade de cœur de bœuf aux nectarines !
Ingrédients : 500g de cœur de bœuf (ce qui dans mon cas correspond à la moitié de la merveille en photo...) – 1 nectarine – le jus d'1/2 citron vert – 1càs de sucre en poudre – 2càs d'huile d'olive –
quelques feuilles de menthe – fleur de sel et poivre
Coupez la tomate et la nectarine en cubes, ceux de la tomate plus gros que ceux de la nectarine.
Faites chauffer à feu moyen 1càs d'huile dans une poêle à feu moyen et faites y dorer rapidement les cubes de nectarine. Quand ils commencent à dorer ajoutez le jus de citron vert et le sucre et remuez le tout. Attendez juste que le jus devienne sirupeux puis enlevez du feu et laissez refroidir.
Vous n'avez plus qu'à déposer votre tomate sur une assiette, à déposer par dessus la nectarine et son sirop, à déposer quelques feuilles de menthe, et à terminer en arrosant avec l'huile restante, un peu de fleur de sel, un peu de poivre et à table !
Et si jamais vous avez envie de plus de simplicité une bonne tomate ne demande pas grand-chose, un peu de sel, un filet d'huile d'olive et... de l'appétit ! Mais ça, quand les tomates sont bonnes il suffit de les regarder pour en avoir.
Et pour le filet d'huile d'olive pour ma part depuis que j'ai découvert les huiles du Château de Taurenne mes tomates s'en trouvent toutes bouleversées ! Bien sûr une bonne huile ne coûte pas le même prix qu'une... mais c'est aussi le prix du travail des hommes et celui de notre plaisir !
Je ne saurais trop vous conseiller leur huile Bouteillan, enfin tant qu'il en reste encore, une huile végétale en diable, à l'amertume discrète, une huile qui vous donnera vraiment l'impression de vous rouler dans l'herbe en compagnie de votre tomate... Et si vous êtes très patient, la récolte de l'année est déjà épuisée, notez-vous de goûter l'année prochaine leur huile Goût à l'ancienne, une huile d'une douceur et d'une rondeur étonnante, une huile qui m'a rappelé le goût de l'huile d'avant, de celle qui arrosait les plats de ma mère du temps de mes culottes courtes... Mais je vous en reparlerai d'ici là...
Produit offert

Mais pourquoi, il ne m'en resterait pas juste une toute petite dernière ? est-ce que je vous raconte ça...

dimanche 30 août 2015

Et si septembre s'annonçait très salades et très coloré ? Salade multicolore du sud du sud au menu !

Est-ce que c'est parce que le chocolat d'août ma capitonné l'entourage ? ou est-ce pour les raisons expliquées pas plus tard qu'hier... Quoi qu'il en soit j'ai soif de salades et de couleurs !
Des fois on me demande si je crée mes recettes et souvent à ce moment-là avec une mine à commencer par si vous saviez ma bonne dame, je réponds que créer c'est bien difficile et que mettre à sa sauce c'est déjà pas si mal... Du coup j'explique aussi que je suis un butineur et que j'aime aller trainer à travers les livres, les revues et les blogs, voir si l'inspiration m'affole l'appétit.
Et en cherchant une petite salade pour ce midi je suis passé par chez Laura et son The First Mess, un blog plus qu'estimable où souvent je me retrouve avec l'appétit bien énervé et je suis tombé sur sa salade Moroccan-ish sweet patatosushine salad qui semblait m'attendre, tellement elle ressemble à mes envies... Il n'en fallait pas plus pour que je la mette à ma sauce... ma bonne dame !
Coloured salad from the southern South
For the salad: 1 small sweet potato - 2 small raw beetroots (or cooked if really…) - about 20 cherry tomatoes - 1/2 red onion - 90g cooked tinned chickpeas - 1 small bunch coriander - about 20 small mint leaves (or 10 if they're larger, roughly torn) - 1 or 2 Tbsp blanched pistachios
For the dressing: 3 Tbsp olive oil - 1 Tbsp lemon juice - 1 tsp harissa - 1/2 tsp coriander seeds, slightly toasted and crushed in a mortar - 1/2 tsp finely grated fresh ginger - a few dried rose button (optional) - salt & pepper
Start making the dressing. Pour all the ingredients into a small bowl, season with salt and pepper and mix together. Let rest at room temperature while you're making the salad. In her original recipe, Laura adds dates, but I'm not very fond of them so… I suppose it adds a nice sweetness so if you fancy dates, go check her recipe.
Prepare the ingredients for the salad. Peel and cut the sweet potato and beetroot into wedges and steam them separately. I cooked them for 20 minutes each but I reckon that next time, I'll try and cook them together.
Once cooked, halve the cherry tomatoes. Finely slice the onion. Pick the leaves of the coriander. Roughly chop the pistachios.
Put up your salad alternating the ingredients in your dish plate: sweet potato, beetroot, cherry tomatoes, chick peas and herbs. Keep some herbs for the end. I had some tiny beetroots with the bigger ones so I used them but they are not necessary. Pour the sauce over the veggies.
Stir and serve.
Salade multicolore du sud du sud
Pour la salade : 1 petite patate douce – 2 petites betteraves crues (ou cuites à défaut) – 1 vingtaine de tomates cerise – ½ oignon rouge – 90g de pois chiche cuits au naturel – 1 petit bouquet de coriandre – 1vingtaine de petites feuilles de menthe (ou une dizaine si elles sont plus grandes) déchirées grossièrement) – 1 ou 2 càs de pistaches émondées
Pour la vinaigrette : 3càs d'huile d'olive – 1càs de jus de citron – 1càc de harissa – ½ càc de graines de coriandre légèrement dorées à la poêle et écrasées au pilon – ½ càc de gingembre frais râpé fin – quelques fleurs de rose séchées (facultatif) - sel et poivre
Commencez en préparant la vinaigrette. Versez tous les ingrédients dans un petit bol, salez, poivrez et mélangez le tout. Laissez reposer à température ambiante le temps de préparez la salade. Dans sa recette Laura ajoute des dattes, mais comme je ne suis pas très dattes... après ça doit ajouter un joli parfum, si ça vous tente, allez vite voir sa recette.
Préparez ensuite les ingrédients de la salade. Pelez puis coupez la patate douce et la betterave en quartiers puis faites-les cuire séparément à la vapeur. Personnellement j'ai fait cuire les deux une vingtaine de minutes et je me dis que la prochaine je vais essayer de les faire cuire en même temps.
Une fois cuits, coupez en deux les tomates cerise. Émincez assez finement l'oignon. Effeuillez le bouquet de coriandre. Hachez grossièrement les pistaches.
Montez votre salade en alternant dans votre plat la patate douce, la betterave, les tomates cerise, les pois chiches et les herbes. Gardez quelques herbes pour la fin, j'avais quelques petites feuilles de betterave accrochées à mes betteraves, je les ai utilisées mais ce n'est pas obligatoire, puis parsemez la pistache et arrosez avec la sauce. Il n'y a plus qu'à mélanger et à déguster !

Mais pourquoi, bon j'ai pas la cœur de bœuf qui va de nouveau m'énerver le sang moi ? est-ce que je vous raconte ça...

samedi 29 août 2015

Salade multicolore avec cinq fruits et légumes et plus si affinité... parce que c'est encore l'été bordel !

Ayé j'ai les fruits et légumes qui me reprennent, peut-être parce qu'Arnaud est de retour, peut-être parce que finalement je crois que je n'aime pas la rentrée et l'automne... et que j'ai encore besoin de m'accrocher à l'été !
La rentrée et l'automne ont toujours été lié pour moi à deux mauvais moments, enfin à un très mauvais et un passage obligatoire. Le très mauvais c'était celui que je vivais du temps de mes culottes courtes, l'été à peine fini, quand je devais abandonner les jeux et une oisiveté gourmande pour retourner à... l'école !  C'est curieux cette l'habitude qu'ont les adultes quand on a l'âge... enfin qu'on n'est pas bien vieux, de vous passer la main dans les cheveux en vous demandant, alors content que les vacances soient enfin terminées ?
Je les regardais alors toujours perplexe, espérant une plaisanterie, je venais à peine d'en sortir, d'arriver à m'en échapper il y a quelques jours à peine et ils voulaient déjà m'y renvoyer ? Alors que j'avais encore quelques tyrannosaures à chasser dans le fond du jardin, quelques trésors à trouver dans les rangements du sous-sol, quelques arbres à escalader par la face sud, indéniablement la plus dangereuse... que j'avais donc mille choses à faire bien plus passionnantes que d'aller me poser les fesses dans une classe !
Et si ce n'était que ça, en plus il y a aussi ce passage obligé par l'automne, cette saison qui ne sert à rien d'autre que de passer de l'été à l'hiver, qui repeint tout en gris, qui raccourcit les jours sans qu'on nous demande notre avis...
Tout ça fait que j'ai envie de m'accrocher à l'été, à l'insouciance des longues soirées et aux assiettes colorées et explosives et que j'ai donc eu envie d'une salade multicolore qui n'a pas peur de mélanger cinq fruits et légumes et quelques autres petites choses !
Salade multicolore avec cinq fruits et légumes et plus si affinité...
Ingrédients pour 2 belles assiettes : 4 petites courgettes (si possible 2 jaunes et 2 vertes) – 1 petite poignée de haricots verts et beurre mélangés– 1 nectarine jaune ou blanche  – 1 dizaine de framboises - 2 petit oignon nouveau - une dizaine de feuilles de basilic thaï (vous pouvez aussi utiliser notre basilic de par ici) et de menthe – huile d'olive – vinaigre balsamique – sel et poivre
Coupez les courgettes en rondelles ou demi rondelles selon leur taille. Coupez les haricots verts en petits tronçons.
Faites cuire les courgettes et les haricots séparément dans deux casseroles d'eau bouillante salée où vous pouvez mettre un peu de bicarbonate si vous voulez que vos légumes gardent leur jolie couleur. Cuisez mais pas trop, il faut que les légumes restent bien croquants, pour moi ça a duré 3 minutes pour les courgettes et 8 pour les haricots, mais le temps de cuisson dépendant largement de vos légumes je ne saurais trop vous conseiller de surveiller la cuisson. En tout cas quand c'est cuit passez –les sous l'eau froide puis jetez-les dans un saladier d'eau bien froide et égoutez-les bien.
Coupez les nectarines en quartiers puis en très fines tranches. Coupez les oignons en deux puis  émincez-les très finement.
Ensuite vous n'avez plus qu'à arranger de jolies assiettes en déposant d'abord fruits et légumes, courgettes, haricots, oignon, nectarine et framboise. En déposant alors les herbes, je les utilise entières mais vous pouvez aussi les ciseler si vous préférez. Et enfin en arrosant d'un filet d'huile d'olive, de quelques gouttes de vinaigre et d'un peu de sel et de poivre.
Après vous n'avez plus qu'à manger en vous disant que la rentrée et l'automne, ce n'était qu'une bonne plaisanterie... ce n'est pas  pour demain !
Mais pourquoi, tiens et si septembre était foutument coloré dans les assiettes pour contrarier l'automne ! est-ce que je vous raconte ça...

jeudi 27 août 2015

Le mois d'août et le chocolat c'est fini ! Petite récap' pour les aoutiens avec douze idées pour vous enchocolater sauvagement la rentrée !

Se lancer dans un mois totalement chocolat pour un choco-maniaque comme moi c'est quand même foutument dangereux et en même temps très très rentable pour les fabricants de jeans, le tour de taille de ma famille augmentant, augmentant, augmentant...
Du coup il fallait bien que ça s'arrête pour éviter qu'on nous confonde avec un vol de mongolfières à l'heure de notre promenade digestive. Mais pour bien finir ce mois chocolat, je me suis dit qu'une petite récap' pour les aoûtiens qui ne seraient pas passés par là et qui voudraient s'enchocolater la rentrée...
Et donc chocolat pour tout l'monde ! Et pour retrouver les recettes il suffit de cliquer sur les photos !

Mais pourquoi, je m'en ferai pas une dernière pour la route... est-ce que je vous raconte ça...

mercredi 26 août 2015

Un dessert à réaliser en deux ou trois minutes...ou presque... Panna cotta et chocolat mon avocat...

Le temps en cuisine est souvent un ennemi sournois qui vous attend au coin de la recette.
Le fourbe n'attend qu'une chose avant de vous rappeler à l'ordre... Il attend que votre ragoût soit sur le feu pour se rire de vous qui comptiez le servir vers 20h à l'arrivée de vos invités, en vous disant alors tu n'auras pas le temps ma fille ta recette doit bloblotter pendant 5 ou 6 heures... ton p'tit diner va être prêt pour 1h du matin ! Le temps quand il s'agit de cuisiner est un fourbe que l'on ne voit pas filer !
Du coup quand je commence à cuisiner je sors ma calculette et j'te regarde le temps de cuisson que je multiplie par le temps de préparation sur le temps d'attente... Le problème c'est que tu ne sais pas si tu attends pendant que tu cuisines et si tu cuis pendant que tu attends et souvent je me retrouve perplexe devant des recettes qui demanderaient... plusieurs jours à réaliser...
Et moi aussi, quand je dois pour telle ou telle recette calculer les temps qui finalement permettront de la réaliser, eh ben je suis quelquefois bien ennuyé ! 
Tiens, par exemple la panna cotta qui ne demande que le temps pour un pingouin de tailler un glaçon, comment dire qu'il vaut mieux la commencer la veille...Ce qui peut quand même un tantinet sembler contradictoire !
C'est en tout cas ce que je conseille si vous ne voulez pas être pris par ce fourbe de temps qui vous attend le sourire en coin en sentant votre gourmandise impatiente...
Panna cotta et chocolat mon avocat...
Ingrédients :
Pour la panna cotta : 30cl de crème liquide entière – 15cl de lait – 60g de sucre en poudre – 2 ou 3 gramme de gélatine
Pour la crème au chocolat et à l'avocat : 180g de chocolat noir à pâtisser – 9cl de crème liquide entière – 1 avocat mûr – 1ou 2 càs de sirop de canne
Commencez en préparant la panna cotta.
Faites tremper les feuilles de gélatine dans un bol d'eau froide.
Versez dans une casserole la crème, le lait et le sucre en poudre et portez à ébullition.
Ajoutez les feuilles de gélatine essorées, retirez du feu et mélangez jusqu'à ce que la gélatine soit bien fondue.
Versez la panna cotta dans des verrines et laissez prendre au frais au moins deux bonnes heures et toute la nuit c'est encore mieux.
Préparez ensuite la crème au chocolat et à l'avocat.
Cassez le chocolat en morceaux dans un petit saladier et ajoutez la crème liquide et faites fondre le tout au micro-ondes. Ajoutez ensuite le sirop de canne et mélangez bien.
Pelez puis coupez l'avocat en morceaux et mettez-le dans un mixer. Ajoutez la crème au chocolat.
Mixez jusqu'à obtenir une mousse très très onctueuse.
Laissez refroidir puis complétez vos verres de panna cotta avec la mousse, vous pouvez le faire à la poche à douille comme moi ou plus simplement à la cuillère.
Mettez au frais une bonne heure.
Après, après seulement, vous pourrez déguster !
Mais pourquoi, bon avec quelle recette je vais terminer cette semaine très chocolatée moi... est-ce que je vous raconte ça...