jeudi 12 octobre 2017

Elle s'appelait Kéfir... je l'ai rebaptisée Paulette et elle vit dans mon frigo... Mon kéfir au citron et à la figue qui s'appelait...

La curiosité est d'après moi une des qualités les plus indispensables du cuisinier surtout s'il veut sortir de ses habitudes, ce qui finalement est presque pour moi une manière d'être, moi qui justement n'ai pratiquement aucune habitude en cuisine...
Et pour nourrir ma curiosité, je note dès que l'occasion se présente, un mot, un début de recette, un tour de main à peine attrapé, en me disant qu'un jour quelqu'un viendra bien compléter ses débuts d'histoire... Et j'ai comme ça des tonnes d'histoires qui traînent un peu partout sur des bouts de papier ou dans un coin de ma mémoire. Et depuis longtemps, après en avoir goûté du tout fait, dans les jolies bouteilles signé Karma, j'avais noté " kéfir " quelque part en espérant donc que...
Et puis un jour au détour d'une conversation sur une autre étrange boisson, j'ai souvent des conversations étranges autour de la bouffe et du boire, donc autour d'une autre étrange boisson, le kombucha, voilà que mon interlocutrice ravive ma mémoire d'un j'aime bien ces boissons, le kombucha et le kéfir... La pauvre ne savait pas ce qu'elle venait de dire, le traqueur de recettes que je suis s'est tout de suite redressé sur ses pattes arrières, a reniflé sa proie du moment et a senti alors qu'il y avait moyen de moyenner.
Kéfir... tu as dit kéfir... que j'ai alors répété avec un ton de comploteur venant de découvrir qu'il y avait une deuxième épave du Titanic... Bon, malheureusement ma victime du jour me connaissant depuis quelque années et ayant déjà subit mes interrogatoires culinaires, j'ai bien senti à son sourire et ses yeux subitement plissés, qu'elle courait volontairement se jeter dans mon piège en ajoutant, j'en ai même à la maison des grains de kéfir... tu en veux ?
Je n'ai même pas essayé de refuser, mon pied droit frappant déjà frénétiquement le sol, tel un lapin sous amphétamine, il était donc difficile de jouer les vierges effarouchées par sa proposition.
C'est comme ça que quelques jour plus tard nous nous sommes retrouvés, elle, moi, quelques spectateurs domestiques à deux ou quatre pattes, et son kéfir, au dessus d'un bocal à préparer ma toute première boisson au kéfir aux citrons et à la figue...
Il existe de nombreuses recettes pour réaliser ce type de boisson, mais comme c'était ma première j'ai donc choisi de suivre la sienne et quelques jours plus tard j'ai donc goûté ma boisson qui était parfaite pour moi ! Et puis j'ai ensuite remis Paulette, mon kéfir au frigo en attendant que je la remette en bocal...
Mon kéfir au citron et à la figue qui s'appelait...
Ingrédients : 1 et ½ d'eau (j'ai utilisé de l'eau du robinet filtrée) - 100g environ de grains de kéfir (soit trois belles cuillerées en utilisant une cuillère en bois, Paulette n'aime pas le métal) - 60g de sucre en poudre (j'ai utilisé du sucre blanc mais la prochaine fois j'essaierai sans doute du sucre roux) – 2 citrons bio – 1 figue séchée (utilisez de préférence une figue pas trop sèche) – des graines de grenade pour servir
Versez dans un grand pot pouvant contenir 2l, le sucre, le kéfir et l'eau et remuez le tout avec une cuillère en bois. Laissez retomber le tout au fond puis ajoutez la figue qui va venir alors se coucher sur le kéfir. Coupez les citrons en quatre, pressez-les sans insister dans le bocal et ajoutez-les aussi. Attention à ne pas remplir complètement le bocal, laissez une dizaine de centimètre de vide. Refermez le bocal (la prochaine fois j'essaierai avec le bocal ouvert couvert d'une étamine) et attendez que la figue remonte... ça va prendre une bonne journée, enfin environ.
A ce moment-là enlevez les citrons et la figue et filtrez le liquide à travers une étamine posée sur une passoire de préférence en plastique, Paulette n'aime toujours pas le métal. Rincez les grains de kéfir, mettez les dans un pot et hop au frais Paulette, jusqu'à la prochaine fois !
Mettez le liquide dans des bouteilles du type bouteilles de limonade, donc qui ferment bien bien, et oubliez dans un coin de la cuisine pendant trois jours.
A ce moment-là ouvrez les bouteilles, j'ai utilisé deux bouteilles qui étaient remplies au ¾, délicatement l'ouverture et un verre à la main, parfois la pression peut monter ! Vérifiez que ça bulle bien et que c'est bon et mettez au frais jusqu'au moment de boire. Je ne vous dirais pas combien de temps on peut le garder nous avons tout bu en deux jours...
Mais pourquoi, bon et maintenant si j'accommodais Paulette autrement... vous avez des idées ? est-ce que je vous raconte ça...

7 commentaires:

  1. il va falloir que j'essaye ça
    j'avais essayé cet été le Ginger Bug ... pas du tout concluant (pourtant ça sentait super bon !!!) mais décevant niveau gout :/
    j’espère que ce sera plus concluant ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai aussi une Paulette à la maison, mais avoue ne pas l'avoir baptisé.....Sais tu que ça se multiplie cette petite chose?....j'ai testé au citron vert, c'est pas mal. Le sucre roux donne à Paulette un teint bronzé à la longue mais ça ne diminue pas sa capacité à faire buller l'eau agréablement.
    Son cousin le kéfir de lait n'est pas mal non plus si on aime jouer avec des bouteilles, des bocaux et des passettes en plastique...

    RépondreSupprimer
  3. Tu me rappelles quelqu'un avec tes p'tits bouts de papier en tout genre ;-) J'en ai bien griffonné des milliers depuis trèèès longtemps. Il faudrait que je me soigne parce que cette manie m'agace !
    Par contre, il paraît que le kéfir renforce le système immunitaire et moi avec ce que je "trimbale" à ce niveau : laisse tomber ! Je n'irai pas m'aventurer sur ce terrain. Et les boissons "vivantes", ça me fout les pétoches ! hi-hi-hi... Quelle mauviette hein ?!
    Corinne

    RépondreSupprimer
  4. j'ai aussi une "paulette " à la maison, le sucre roux lui donne une couleur plus ambrée j'aime bien, je change parfois la figue pour des abricots secs (bio et donc marron) , c'est sympa aussi avec de la menthe , pour faire une virginpaulettemojito , sinon avec des oranges et du miel c'est pas mal non plus , et je met une gaze bocal ouvert pour faire fermenter , c'est prêt quand la figue (ou les abricots) remonte à la surface, ça se garde bien au frais , au moins une semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demandais justement combien de temps on pouvait le garder car je suis seule à apprécier à la maison et n’en bois pas quand même à longueur de journée.....pour la menthe, c’est à la première fermentation avec les grains ou après les avoir retirés?

      Supprimer
  5. Bonsoir, j'aromatise mon kéfir avec des airelles, 1cm de gingembre frais, 1/2citron et 60g de sucre. Autre variante, je remplace les airelles par des myrtilles séchées. Terrible! Bon week-end.

    RépondreSupprimer
  6. Je connais le kéfir depuis très longtemps. J'ai recherché des graines il y a deux ans et une gentille demoiselle m'en a donné un petit pot (les graines traditionnellement se donnent et ne se vendent pas...). J'en fais souvent, non seulement c'est très bon au goût mais c'est excellent pour la santé. Pour en savoir plus sur le kéfir de fruits ou de lait... je vous conseille de lire les articles sur l'excellent blog Ni cru ni cuit.. https://nicrunicuit.com/category/le-savez-vous/
    Et merci Dorian, j'adore votre blog, vos recettes, vos photographies et votre humour.

    RépondreSupprimer