dimanche 3 décembre 2017

Et si Laurent Mariotte réinventait l'almanach gourmand ! Et son pain d'épices à ma manière...

Tous les ans, du temps de mes culottes courtes, mon père achetait le même éphéméride. C'était un de ces drôles de calendriers composés d'un paquet de petites feuilles en papier encore plus fin que du papier à cigarettes sur lequel était noté le jour du jour et une blagounette à côté de laquelle les blagues Carambar pourraient passer pour du Verlaine... Tous les matins, nous enlevions une feuille pour découvrir la date suivante et le trait « d'humour » qui allait avec...

Je crois que même à ce jeune âge où on est souvent un client assez facile pour l'humour potache aucune de ces blagues ne m'ont jamais fait rire, mais je ne pouvais pas m'empêcher chaque matin d'arriver le premier pour arracher la page du jour passé. Et quand j'avais été devancé je commençais la journée maussade sans trop savoir pourquoi et il m'est même arrivé de prendre alors le jour suivant quelques feuilles d'avance histoire de faire payer à l'arracheur matinal son crime de lèse-majesté !
Tout ça pour dire que ces calendriers attachés au jours qui passent ont tenu une place particulière pour moi et que j'ai toujours aimé ce fil du temps que l'on découvre jour après jour... enfin pour peu que l'on ait la patience d'attendre.
Quand j'ai reçu le livre de Laurent Mariotte, Mieux manger toute l'année, paru chez Solar j'avais donc un a priori favorable, puisque l'ouvrage se présente comme un almach quotidien et à sa lecture l’a priori s'est transformé très vite en battements d'ailes de pingouin pages après pages !
365 recettes donc, une par jour... au moins, tant le livre fourmille d'astuces et de trucs qui vous facilitent la vie en cuisine, de précisions et de variantes. Mais aussi de quelques coups de cœur et de quelques coup d'fouet. Parce que Laurent Mariotte n'écrit pas que des recettes, son livre montre son indéniable attachement aux saisons mais aussi qu'il est un cuisinier responsable et attentif à nos consommations alimentaires quelques fois irrationnelles, à la santé et ce qui pourrait nous faire aller mieux ou en tout cas moins mal et bien sûr à notre environnement, tout cela apparaît le long des pages, par touches, sans insistance mais avec une détermination réjouissante !
Si vous voulez un livre gourmand, malin, respectueux des saisons, composé de recettes simples mais jamais simplettes que vous pourrez retrouver tout au long de l'année, ce livre pourrait vous changer la cuisine pour peu que vous l'installiez là où sa place semble toute trouvée, tout juste à côté du feu ! Et personnellement je pense que je vais offrir ce livre à quelques-uns et quelques-unes histoire de leur offrir toute une année de cuisine dans un seul livre !
Et pour illustrer l'ouvrage de Laurent Mariotte j'ai choisi de mettre à ma sauce son pain d'épices, un pain d'épices que j'ai eu du mal à partager et que je vais refaire sans doute très vite !
Son pain d'épices à ma manière...
Ingrédients : 300g de miel liquide (n'oubliez pas que meilleur est le miel, meilleur est le pain d'épices... forcément !) - 300g de farine – 90g de sucre roux bien parfumé en poudre (du muscavado en ce qui me concerne) – 1 sachet de levure chimique (11g enfin s'ils font 10 ça va !) - 90g de beurre mou – 2càc d'épices à pain d'épices – 5 blancs d’œufs – 2 jaunes d’œufs – 20g de gingembre confit - 1 pincée de sel
Commencez en hachant très finement le gingembre, coupez-le d'abord en tranches très fines puis hachez-les.
Montez ensuite les blancs en neige assez ferme.
Mélangez dans un saladier le miel, la farine, la levure chimique, le sucre roux, le beurre, les épices, le gingembre et le sel. Mélangez bien ! Ajoutez les jaunes et mélangez de nouveau, la pâte est assez ferme alors n'hésitez pas à donner du coude !
Ajoutez alors 1 tiers des blancs et mélangez sauvagement, ajoutez un deuxième tiers et commencez à donner plus de douceur à votre mélange et terminez avec le dernier tiers et là normalement votre pâte sera assez souple pour que vous puissiez l'incorporer avec toute votre délicatesse.
Versez la pâte dans un moule à cake, le mien faisait 24cm sur 14, beurré et fariné et faites cuire dans un four préchauffé à 170° pendant une cinquantaine de minutes.
Normalement attirés par l'odeur vos affamés devraient arriver ventre à terre !
Mais pourquoi, tiens d'ailleurs c'est quoi la recette de demain ? est-ce que je vous raconte ça... 

8 commentaires:

  1. il a l'air bien sympa ce livre .. et le pain d'épices aussi
    étant très difficile niveau nourriture sur 365 recette il doit bien y en avoir une dizaine qui me plairont ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec les variantes diverses ont doit arriver à 400 recettes... avec un peu de chance tu en trouveras bien une douzaine du coup ,-) !!!

      Supprimer
  2. il faut que je regarde ça de plus près !!
    merci ;)

    RépondreSupprimer
  3. Dorian on dit une éphéméride, efface mon message après

    RépondreSupprimer
  4. Très sympa Laurent Mariotte, enfin son livre et la recette. On la fera mercredi après midi avec les enfants pour fêter la Saint Nicolas et le début desfestivités de noël.

    RépondreSupprimer
  5. C'est effroyable ce que sont devenus les blogs en 2017.

    Mais respect, ici on tient le champion du monde du placement de produits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour qu'un blog vive, le placement de produits est devenu pratiquement incontournable. Et plus un blogueur est connu, plus il est sollicité... C'est la rançon de la gloire ^_^
      Moi qui suis "anti" réseaux sociaux, je reste fidèle aux blogs que j'aime. Alors, merci de ne pas décourager ceux qui continuent à nous donner du plaisir. Rien ni personne ne peut nous obliger à acheter quelque chose dont on n'a pas envie ou si l'on n'a pas les moyens financiers. Cela ne change rien à la distraction que procurent les blogs.
      Je ne suis qu'une simple "lectrice" et pas "l'avocate" des blogueurs et je m'octroie, à ce titre, le droit de réagir.
      Si vous n'aimez pas venir ici. Ne venez pas !
      Corinne

      Supprimer
  6. L'éphéméride me rappelle surtout le boulot. Pendant des années, c'était l'éternelle question : date à gauche ou date à droite ? on aurait cru une campagne électorale ;-)
    Bref, j'aime bien L. Mariotte : encore un adepte de la simplicité, c'est tout ce que j'aime !
    Son livre doit donc être sympa et inspirant au quotidien.
    Corinne

    RépondreSupprimer